Symfony4 est maintenant disponible et j’ai pu passer quelques heures à le prendre en main. Enfin, cette version simplifie la prise en main de ce framework PHP très puissant. L’installation de base du skeleton divise par 3 le code installé comparé à Symfony3. Et les bundles peuvent s’ajouter plus facilement avec la console qui gère les modifications de code grâce à des recettes incluses. On retrouve la même facilité d’installation que pour les packages linux ou bien avec npm. C’est une bonne chose car pour aller plus loin qu’un simple site vitrine, on a besoin de pouvoir gérer une base de données et pour cela il faut rapidement ajouter Doctrine… Pour ajouter le code de notre application, Symfony ne demande plus de créer un Bundle et on peut directement utiliser le dossier src/. Encore une bonne simplification par rapport à l’usine à gaz d’avant qui demandait de créer des Bundles dans des namespaces de la mort avant de pouvoir créer quelques pages web… La gestion de la BDD est aussi assez simple en créant avec Doctrine des Entités qui pourront mettre à jour la structure des tables SQL. L’utilisation de la console avec diff et migrate se fait rapidement. Pour démarrer un projet rapidement, le Routeur avec les Annotations et les Entités avec Doctrine DBAL permettent de créer un site intéressant en quelques heures. A suivre… L’outil de console propose aussi des Bundles recommandés par SensioLabs. Ce qui constitue un bon guide pour accélérer encore plus un développement.